Ferme équestre - Refuge - Elevage

  

L’historique de L'Arche du Phoenix à Goven 

Découvrez l’historique de la propriétaire de votre ferme équestre en Ille-et-Vilaine 

 Née le 26 janvier 1988, Julie Georges vit depuis l'âge de 2 ans à Rennes où elle a débuté en tant qu'artiste : danseuse, cracheuse de feu et charmeuse de serpents.

Passionnée par les chevaux, elle a appris la monture à l'âge de 4 ans.

En 2010, Julie a participé à l'émission TV Next. Elle a été retenue lors du casting de Secret Story 5 aux côtés de Zelko, Zarko et Ayem.

Eliminée au bout de 15 jours à cause de son secret « Une reine de la pop a brisé mon couple », sa parution lui a permis de réaliser l'un de ses rêves.

En effet, l'argent qu’elle a récolté lors de son passage télévisé lui a servi à créer L'Arche du Phoenix à Goven en 2012.

La ferme équestre est devenue un refuge qui se porte au secours des chevaux, ânes et poneys touchés par des soucis de santé, victimes de maltraitance ou condamnés...

Quelques belles histoires de l'Arche...

Découvrez quelques histoires de L'Arche du Phoenix, notamment :

  • Spartacus : Trotteur français ayant échoué aux qualifications en course de trot, il avait été placé en circuit boucherie à l'âge de deux ans. Il a été sauvé par Julie qu'il l'a recueilli au sein de son refuge.
  • Booba, Chipper, Pépé, Hercule et Bandit : Ces poneys sont issus d'un trafic entre la France et la Hollande dans lequel ils sont vendus en lot avec des poneys de sport. Connemara, les trafiquants les revendent ensuite deux à trois fois leur prix d'acquisition. Malheureusement, les plus fragiles d'entre eux, des mini Shetlands âgés d'à peine 6 mois et  atteints de la gourme et de rhinopharyngite ont été rejetés et devaient finir à l'abattoir comme déchets pour animaux. Le refuge les a alors recueillis, apeurés et craintifs des humains, très malades par ailleurs et pesant moins de 40 kilos à leur arrivée, ils ont été sauvés par Julie qui les a recueillis au sein de son refuge. Il a fallu plus d'un an pour réussir à les sauver (au total presque 2 ans). L'un d'entre eux, Bandit, n'a quant à lui pas survécu aux mauvais traitements qu'on lui a infligés
  • Thor : Percheron plein papier, il a toute sa vie défilé dans des concours de beauté pour améliorer la race à « viande » et a servi d'étalon reproducteur. Devenu stérile à l’âge de 16  ans, ses propriétaires n'y trouvant plus aucune utilité financière décident de l'envoyer à l’abattoir. C'est alors qu’il arrive au refuge.
  • Tiena : Frisonne plein papier de 13 ans, montée et attelée a été recueillie en novembre alors qu'elle avait été envoyée à la boucherie. Elle est malheureusement décédée 4 mois après son sauvetage des suites des maltraitances subies auprès de ses anciens propriétaires.

Pourquoi Julie Georges a créé l'Arche du Phoenix ?

  «  Depuis toute petite, j'aime les animaux, quels qu'ils soient. Mes parents m'ont, dès ma plus tendre enfance, appris à respecter les êtres vivants et à aider les animaux en mauvaise posture. Aussi, plutôt que de garder les gains issus de la télé-réalité pour moi et des les gaspiller en choses futiles comme la plupart des autres candidats, j’ai préféré faire une bonne action et venir en aide à quelques boules de poils. Malheureusement, je me suis vite aperçue que le sauvetage d'un cheval, en lui-même, n'est pas  grand chose mais les coûts pour l'entretien, le soin, l'alimentation des animaux sont très élevés. Ca s'est avéré être un gouffre financier. Mes parents m’ont aidé et soutenu, moralement comme financièrement. De mon côté, il m’était impossible de me séparer des chevaux sauvés, car les chevaux vivant 25 à 30 ans, je ne pouvais pas être sûre qu’il ne soit pas de nouveau remis dans les circuits des abattoirs.  Par conséquent, j’ai été obligée de me résoudre à en sauver moins pour être en mesure de les accompagner jusqu’à la fin de leur vie.  C’est aussi pour ça que j’ai décidé de retourner à l’école et de suivre une formation dans le métier du cheval, afin d’inculquer mes valeurs et mon respect envers cet animal aux personnes qui le souhaitent. J'ai suivi la formation d'ATE (Accompagnateur de Tourisme Equestre), dans le centre de Formation la Foucheraie à Cardroc, qui m'a permis d'acquérir les connaissances suffisantes pour pouvoir monter une structure équestre ; j'ai donc ouvert l'Arche du Phoenix à GOVEN.  Mon but n'est pas de m'enrichir et d'exploiter les chevaux et poneys mais simplement de permettre l'indépendance financière du refuge qui évolue en ferme équestre grâce aux balades et randonnées à cheval. Ainsi les chevaux valides aident en quelque sorte à entretenir et à soigner ceux qui sont trop vieux ou trop malades pour sortir. Mon but désormais est de nous agrandir afin de sauver encore plus de chevaux. Déjà, notre centre évolue petit à petit ; j'ai pu récupérer plusieurs pâturages que je loue, ce qui me permets d'augmenter mon cheptel et de prendre des chevaux  en pension. L'accueil du centre avance au fur et à mesure, la carrière est en construction et je vais recruter une personne pour donner des cours, n'étant pas moi-même diplômée pour le faire. Le projet est donc en perpétuelle évolution. À côté de ça, je suis toujours artiste ; j'aime la danse et je crée des spectacles. Je mène les deux activités en parallèle. 

Pour tout complément d’information, contactez : L'Arche du Phoenix à Goven.